20 janv. 2017

Tenue correcte exigée

Tel est le titre de l'exposition en cours au Musée des Arts Décoratifs à Paris, et c'est bien trouvé ! Parce qu'il s'agit de montrer et d'analyser tout ce qui a pu, au cours de l'Histoire, varier quant au vêtement : ce qui était normal et naturel à une époque devenant indécent et incorrect à une autre.

Quelques exemples : les talons haut, au Grand Siècle, étaient exclusivement réservés aux hommes, les femmes ne pouvaient pas en porter. Et maintenant.... Des hommes portant des escarpins à talon aiguille, à part chez Michou...

La jupe (ou la robe), ne convenait pas aux hommes, sauf dans certaines civilisations non occidentales, tout du moins après le Moyen-Âge. Eh bien, c'est toujours pareil, malgré les efforts de certains grands couturiers qui n'ont pas suscité une nouvelle mode, les hommes ne portent pas de jupe. Au fond, je les comprends, on est tellement plus libre de ses mouvements en pantalon ! Justement, le pantalon, pas question que les femmes le portent, c'était rigoureusement interdit. Il fallait même une autorisation du préfet au XIXe siècle pour obtenir une dérogation, sinon, c'était illégal, et la loi n'a été abrogée qu'en... 2013 !!! De toutes façons, s'habiller en homme quand on est une femme, ou le contraire, était aussi ahurissant qu'interdit.

Quant à la décence.. A la cour de Louis XV, porter une robe floue, était tout à fait incorrect, c'était d'un négligé, vous savez, que ça en était indécent !! Seule la robe au corset ajusté et au décolleté vertigineux était admise.

Tout ceci et bien d'autres choses encore est remarquablement présenté tout au long de cette passionnante exposition, avec des extraits des pubs télévisées des années 60 (ah la mini-jupe..) des extraits de films, des panneaux explicatifs très clairs, et surtout de magnifiques costumes de toutes les époques très bien présentés et très bien mis en valeur.

Intéressante, instructive, amusante, une grande réussite cette exposition, vous avez jusqu'au 23 avril pour en profiter !

14 janv. 2017

Low cost and Co

Aujourd'hui
Les compagnies aériennes rivalisent d'ingéniosité pour attirer le plus de clientèle possible, en proposant des tarifs de plus en plus bas avec leurs vols low cost. Au train où ils vont, ils finiront par donner de l'argent aux voyageurs !!!

Voilà quelques tarifs proposés en direction de New-York (il s'agit d'un vol aller, donc, faut doubler si on veut revenir).

La compagnie Norvegian propose un aller Paris-New-York pour 179 euros. Mais...
* 55 euros de plus par bagage mis en soute
* 70 euros si on veut repas et rafraîchissements
* de 6 à 48 euros pour choisir son siège à l'avance (*)
* Et une heure d'escale à Reyjavik

Une nouvelle compagnie, Wow Air propose pour la même chose :
* Aller Paris-New-York = 129 euros
* 50 euros de supplément pour tout bagage en soute
* Bagage cabine limité à 10 kgs
* Aucun repas ni boisson prévus durant le vol

Quant à Ryanair, pour l'instant la compagnie est en embuscade, mais surtout en attente de l'acquisition de longs courriers. Elle envisage de proposer un vol transatlantique à.... 14 euros ! Debout et sans valise peut-être ? Sauf que pour des raisons de sécurité, les passagers ne peuvent pas voyager debout (seulement assis avec ceinture de sécurité), donc, faudra réduire la largeur et la profondeur des sièges, déjà qu'en classe Eco, ils ne sont pas bien larges ! Et Paris-New-York, c'est près de 8h de vol.... L'arrivée sera bien pénible pour les articulations !!

Demain ?? 
Au passage, une fois arrivé sur place, les voyageurs qui n'ont pas payé cher leur billet d'avion seront bien contents d'avoir économisé, parce que quand on connaît le coût des hébergements à New-York...

Mais après tout, quand on est jeune, souple, mince, et pas trop grand, qu'on voyage léger, avec un seul jean et un seul T-shirt porté sur soi, et un tout petit sac de rechange, pouvoir visiter cette ville mythique pour si peu cher peut être fort intéressant. A titre de comparaison, Air France propose des vols aux alentours de 500 Euros (**), en classe Eco, bien sûr, mais avec repas et bagages compris (et même l'apéro, le vin et le digestif). En classe Premium, c'est encore mieux, question confort et prestations, mais ce n'est plus du tout le même budget, ni non plus la même clientèle !


(*) D'où vient une telle différence ???
(**) En sachant que le prix d'un billet d'avion est chose très variable, ça dépend du jour du départ, du remplissage de l'avion à cette date, de la période où on réserve, de l'heure du départ, de la couleur des yeux du commandant de bord.... Ah non, ça, ça ne compte pas ?

10 janv. 2017

Naïveté ou .....

Message d'une utilisatrice angoissée :

"Qui peut me répondre, voilà mon écran c'est bloqué avec le message vocale que j'ai été piraté. Le message me recommandé d'appeler un numéro en 08 que je m'empresse de faire, j'ai un technicien au bout de fil qui m'explique ce que je dois faire, et ensuite, lui, prend la main des opérations et m'explique que j'ai des dossiers arrêtés et des dossiers en cours, en bref mon, écran a subi le cheval de troie et que pour sécuriser mon écran il me suffisait de verser tant par an ou 6 mois même 3 mois pour être à l'abri de piratage..."

Eh oui, les malfaiteurs ont encore de beaux jours devant eux devant une telle naïveté ! Croire tout ce qu'on lit sans chercher à comprendre (*), ne pas avoir la simple curiosité de savoir comment un ordinateur fonctionne et quels sont les risques que l'on prend en gobant tout ce qui passe. Maintenant que tout le monde utilise un ordinateur et internet, avec autant de compétences techniques que ce que je peux en avoir en mécanique automobile, les proies se multiplient à la grande satisfaction de ceux qui ont ainsi moins de mal à les prendre dans leurs filets.

C'est là qu'on voit qu'avoir connu les débuts de l'informatique domestique, dans les années 80, avoir fréquenté puis animé un club d'informatique pendant plus de 30 ans, avoir utilisé bon nombre d'ordinateurs différents nantis d'OS différents aussi, offre certaines connaissances indispensables, et une forme de méfiance envers beaucoup de trucs qui aident bien dans des situations douteuses ! Ce qui n'empêche pas le clic malencontreux, la distraction, ou l'erreur d'appréciation, mais peut-être un peu moins souvent ?

Pour revenir au message de cette utilisatrice d'un réseau social bien connu, voici quelques perles issues du même réseau, orthographiques celles-là, c'est moins grave (**)!

* des pouvoires sur naturelle

* Voici mon au-pignon

* Les obsessions sexuel sont images qui ne procure aucun plaisir mais des angoisse ,le malade se bat contre c'est pensés vérifie sans repos que rien ne c'est produit

* il a une bonne décente a se que je voie (il s'agissait de quelqu'un qui buvait de la bière, pas de la tenue de son personnel de maison)

* merci a tousses pour a voient souhaitées mon anniversaires ,je pourrais pas repondres a tousses,vous est 2000 a me le souhaitees

* sa ma l'aire bien appetissant 


(*) cette dame qui confond écran et ordinateur me rappelle une personne qui me parlait de sa centrale (qui n'allait pas bien). Il m'a fallu un certain temps pour comprendre qu'elle me parlait de son ordinateur (de son unité centrale) et non pas de son système de repassage ! 
(**) Encore que....

4 janv. 2017

Ces médicaments qui auraient du nous tuer

Une intéressante enquête de 50 millions de consommateurs fait le tour des médicaments sans prescriptions sensés soulager les petits maux de l'hiver : toux, rhume, mal de gorge. Et le magasine n'en trouve aucun d'efficace, les moins mauvais étant ceux qui n'ont pas d'effet secondaire notable...

Il en va pour les médicaments comme beaucoup d'autres choses, il y a des effets de mode, d'époque. Par exemple, dans les années 50-60 quand on avait le nez bouché, nos mères nous mettaient des gouttes d'Argyrophédrine (même que c'était très mauvais quand ça descendait dans la gorge) ; quand on avait mal à la gorge, on mettait des suppositoires de Bismu-cônes et on suçait des pastilles de Solutricine, ce qui n'empêchait pas les tisanes au miel et les inhalations de bourgeons de pin. Haro sur tout ça, l'Argyrophédrine est retirée de la vente, comme les Bismucônes, la Solutricine existe encore.... Mais d'après l'enquête, elle ne sert strictement à rien et peut même être dangereuse !

On se demande comment les gens de ma génération ne sont pas tous morts à l'heure actuelle, avec ce qu'on leur a fait prendre dans leur jeunesse !!!

Et le Fervex, que j'ai tant utilisé et qui m'a si bien réussi ? Ça devait encore être un effet placebo, parce que ça ne sert à rien, ça peut constiper, rendre somnolent (somnolent avec de la vitamine C ???), aggraver l'insuffisance hépatique ou l'adénome de la prostate, rien que ça... Prenez du Paracétamol qu'ils disent ! Vous avez déjà essayé de soigner un gros mal de tête au Paracétamol ?? Au bout de quelques heures, vous reviendrez bien vite à la bonne vieille aspirine !

Ah le Néo-Codion, tant utilisé au siècle dernier dès qu'on toussait. Malheureux, vous avez bien failli y passer, sa consommation peut entraîner une insuffisance respiratoire grave, et, comme il contient des doses infimes d'opium, l'accoutumance à la drogue vous guette..

Qu'est-ce qui nous reste ? Le Vicks Vaporub tendrement passé sur la poitrine des petits enfants qui le respiraient en s'endormant... Eh bien, les mamans étaient des meurtrières en puissance, puisque leur progéniture risquait rien moins que des brûlures, des allergies, voire des crises d'épilepsie, oui oui oui, comme je vous le dis ! D'ailleurs, faut pas l'utiliser chez les enfants (les actuels, parce que ceux qui en ont eu quand ils étaient enfants ont du échapper miraculeusement à ce péril).

De toutes façons, quand on lit les notices pliées dans les boîtes de médicaments prescrits, eux, par le médecin, la première réaction est d'aller vite fait les apporter à la déchèterie dans le conteneur des produits dangereux tant les contre indications et les risques sont nombreux ! Quelques exemples sur la notice d'un banal médicament antiagrégant : ne pas être enceinte ou allaiter, ne pas être intolérant au lactose, ni à l'huile de ricin, etc.. En plus, vous risquez : fièvre, fatigue, jaunissement de la peau, démangeaisons cutanées, gonflement de la bouche, digestions difficiles, vomissements, nausées, vertiges, confusions, hallucinations.... N'en jetez plus !!

Serions-nous devenus américains ?



Photo prise dans le Michigan, avant de descendre, par de confortables escaliers, vers une cascade. Si vous mourrez en remontant, ce ne sera pas notre faute, pas la peine d'envoyer vos avocats, vous étiez prévenus !!

1 janv. 2017

La tradition



Eh oui, c'est la tradition à cette période de l'année, on se congratule, on se souhaite plein de bonnes choses, on fait les dernières emplettes pour faire bombance au soir du 31 décembre ou pour le repas du Premier de l'An, on choisit une tenue de circonstance, on s'énerve, on s'agite...

Combien pensent réellement ce qu'ils disent aux autres ? Combien s'en foutent totalement et prononcent des paroles creuses avec indifférence. Combien aimeraient rester chez eux tranquilles, plutôt que de prendre la voiture et se repérer dans le brouillard plus ou moins givrant, pour aller boire et manger des choses convenues en compagnie de gens qui les agacent ? Combien trouvent que tout ça demande de dépenser de l'argent, et que c'est en pure perte, qu'il serait mieux employé ailleurs ?

Mais on continue à sacrifier à la tradition, et ceux qui ne font pas comme les autres semblent tout à fait incongrus !

Vous l'aurez compris, j'aime pô faire la fête !!! Surtout pas quand c'est obligatoire de la faire...



Ma campagne sous le givre hivernal