16 avr. 2019

Silence et prière

Horreur et profonde tristesse pour ce spectacle épouvantable suivi hier soir par tant de gens, il n'y a que les larmes pour répondre à un tel désastre. Angoisse de se demander quelles pertes seront encore découvertes dans les jours prochains. Mais joie aussi de savoir que bon nombre de trésors ont pu être sauvés à temps...

Cette image qui montre l'autel et la croix intacts est un symbole d'espoir pour les chrétiens du monde entier.


Je me souviens, il y a une soixantaine d'années, être montée jusqu'à la charpente de la nef, la "forêt", qui se visitait à l'époque, quand on avait assez de jambes pour monter les quelques 300 marches qui y menaient....

On n'arrête plus le progrès

Voilà un petit objet tout à fait indispensable à qui voyage loin de sa machine à laver, à l'hôtel, en camping, ou partout ailleurs quand on veut laver un petit vêtement rapidement et qu'on n'a qu'un lavabo (ou une bassine) à disposition.

Gros comme une petite savonnette, donc facile à transporter, fonctionnant sur le courant électrique, il suffit de le brancher et de le déposer au milieu de l'objet à laver, lui-même dans l'eau, additionnée de détergent. En une heure, l'objet est propre ! Comme je vous le dis !

Cette petite merveille qui fonctionne à base d'ultrasons, coûte la modique somme de 170 euros.

Euh, est-ce que quelqu'un a pensé à expliquer aux concepteurs que le Bon Dieu nous avait donné deux mains, lesquelles, avec l'aide de savon, peuvent faire exactement la même chose en quelques minutes, gratuitement ? Paraît que le linge délicat, grâce à Dolfi, ne sera pas frotté au risque de l'abimer, mais... Toute fille (*) sait qu'on "foule" ce genre de linge sans le frotter, et que, pour celui qui ne craint pas, on peut frotter sans risque.

Ah, c'est plus fatigant de frotter sa petite culotte en voyage ? Eh bien dans ce cas, on laisse tremper et on lave ensuite, ça marche aussi bien. Cet objet miracle n'essore pas, donc, faudra bien utiliser ses mains, vous savez, ces appendices munis de doigts qui servent à tapoter son écran de smartphone... D'ailleurs, il n'y a même pas d'appli pour le faire démarrer à distance, c'est nul !

Lisant cet article dans le très sérieux Figaro Magazine, j'ai cru que c'était le numéro du Premier Avril, eh ben non, c'est même sous-titré "Une révolution pour les voyageurs", rien que ça ! Je me demande si l'auteur a souvent fait la lessive en voyage dans sa vie....

(*) Oui, tout garçon aussi, l'apprend, ou devrait l'apprendre, faut pas être sexiste !

13 avr. 2019

9-9-6


En Chine, les entreprises de high tech ont des millions d'employés. D'employés ? Ou d'esclaves ? Parce que la plupart travaillent en 9-9-6 soit de 9h du matin à 9h du soir, 6 jours par semaine. Ça fait combien d'heures ? 72 non ? En gros ils font en une semaine ce que l'employé français fait en 15 jours... Que dit la loi chinoise ? Elle impose qu’au-delà de 40 heures par semaine, les heures supplémentaires soient volontaires, compensées, et ne dépassent pas 36 heures par mois au total.... Mais qui s'en préoccupe ?

Le patron d'une de ces entreprises esclavagistes mettait en garde les employés, sous peine de licenciement, qui ne "se battaient pas pour en faire plus, quels que soient leurs performances, leur poste, leur santé ou leur situation familiale". Eh non, on n'est pas dans le Sud des États-Unis dans les plantations de coton des siècles passés, on est dans un pays qui prônait la Lutte des Classes il n'y a pas si longtemps... Lénine ou Mao doivent se retourner dans leur tombe en entendant Jack Ma, fondateur d'Alibaba, dire : « Nous n’avons pas besoin de ceux qui ne veulent travailler que huit heures par jour, confortablement »..

Alors, pour respecter la morale, et trouver un (léger) justificatif à cette situation, peut-on parler de salaires mirobolants ?? Même pas ! Sauf chez Huawei où les salariés sont tous actionnaires et touchent des primes importantes grâce à la croissance de l’entreprise, d'où leur intérêt à, justement favoriser la croissance de la-dite entreprise. Mais ailleurs...

... Il y a pire encore. Trois directeurs d'une entreprise chinoise de rénovation obligeaient les employés qui n'atteignaient pas leurs objectifs commerciaux à boire de l'urine ou à manger des cafards !!! Mais où sommes nous là ??? Bon, ils ont été arrêtés et incarcérés pendant... Non, on ne rit pas... C'est pas drôle... Cinq à dix jours......

D'autres exemples de supplices chinois dans les entreprises locales : Des salariés devaient se raser la tête ; ou plus subtil, ingurgiter du vinaigre ou l'eau des toilettes ; leur salaire mensuel pouvait être retenu. Ceux qui ne portaient pas de chaussures en cuir au travail ou dont la tenue n'était pas assez formelle devaient quant à eux s'acquitter d'une amende de 50 yuans (6,30 euros). Malgré ces méthodes extrêmes introduites en début d'année, la majorité des employés ont cependant préféré rester à leur poste.

Que fait la CGT locale ? Y en a-t-il une d'ailleurs ? Le pays compte un seul syndicat officiel, la Fédération nationale des syndicats de Chine. Inféodé au Parti communiste chinois, dont le but n'est absolument pas de défendre les travailleurs mais de défendre le régime... Des ouvriers ont tenté d'en créer un, estimant leurs conditions de travail inhumaines, mais ils ont vite été arrêtés et mis hors d'état de "nuire"..(*)

Quant on pense à toutes ces bonnes âmes dans notre beau pays de France, qui parlent de dictature du grand capital et des patrons, de conditions de travail inadmissibles (comment ? travailler 40 heures comme autrefois ? Pas question), peut-être devraient-ils aller passer quelques semaines de vacances (en cumulant congés payés et RTT, sans oublier le 13ème mois et les primes des heures supplémentaires, ça devrait être possible) en Chine, histoire de voir que leur herbe quotidienne est certainement plus verte qu'ailleurs.

(*) Ils ont du écoper certainement de plus que 5 jours de prison, eux.

Sources : Le Figaro et Le Monde

5 avr. 2019

Les meilleurs

Quelque part du côté des années 70, quand ma télé était encore en noir et blanc, je me trouvais à regarder un match de foot, tout à fait par hasard, mes compétences dans ce grand art étant des plus ténues. Sur la pelouse, il y avait un joueur, et quand il avait le ballon tous les autres disparaissaient tant sa virtuosité était grande, au point de fasciner la béotienne que j'étais ! C'était Pelé, tant d'années après, je m'en souviens encore, quel joueur extraordinaire !



Actuellement, il y a en France un petit jeune toujours souriant, qui a l'air si heureux de jouer et de vivre qu'il entraîne la bonne humeur de tous ceux qui le voient. Et il joue si bien au foot, avec autant de régularité que d'humilité, toujours épanoui, à la grande joie des supporters et de son équipe qui voient les buts s'amonceler. Merci Killian Mbappé, tu nous donnes beaucoup de joie à te regarder évoluer.

Les deux se sont rencontrés, pas la même génération, mais une même admiration mutuelle. A vous deux, vous feriez apprécier le foot même à ceux qui sont allergiques à tout sport !

Tel est pris...

On l'a souvent dit et tout le monde le sait. Wikipédia est particulièrement bien référencé sur Google, ce sont ses articles qui arrivent systématiquement dans les dix premières lignes quand on fait une recherche. Alors, c'est tellement tentant d'en profiter pour faire un peu de publicité à son entreprise, se donner de la visibilité dans le fouillis des informations sur Internet, ou se faire connaître. C'est gratuit, bien plus facile que d'embaucher un webmaster pour fabriquer un site web qui ne sera vu que de peu de gens. De plus, figurer sur une encyclopédie(*) fait tout de suite de vous un autre homme, n'est-ce pas ?

Oui mais, comme on le répète à longueur de journée, Wikipédia est justement une encyclopédie, pas un réseau social ni un site gratuit ouvert à tous pour y faire son auto-promotion. Tout le monde ne peut pas y figurer (**), il y a des critères à respecter, des sources à fournir, et là.... Alors l'article est supprimé, le contributeur vient supplier de le restaurer, gentiment d'abord, et puis avec plus d'agressivité si ça ne se fait pas comme il souhaite.

Pendant ce temps, monsieur Google et ses algorithmes continuent d'indexer et de bien référencer les articles de Wikipédia, sans se préoccuper des états d'âme du contributeur dépité lequel revient à la charge en disant : "le moteur Google a signalé que cette page Wiki était supprimée car "non conforme et trop promotionnelle" Pourriez-vous intervenir pour effacer cette référence assez péjorative ?"

Eh bien non, nous n'y pouvons rien, nous n'avons strictement aucune prise sur les résultats affichés par Google, mais, cher monsieur, fallait y penser avant ! Quand on veut profiter d'un système pour sa propre gloriole, faut s'attendre à ce que ça ne marche pas forcément comme on voudrait !

Dans le même ordre d'idée, publier sur Facebook la photo de ses enfants, les détails de son intervention chirurgicale avec géolocalisation de l'hôpital, ou ses affaires de cœur, et hurler avec les loups ensuite pour protester contre l'utilisation abusive des données personnelles par les réseaux sociaux est quelque part un peu incohérent, non ?


(*) Pour ceux qui connaissent ce mot et sa signification, ce qui n'est pas forcément le cas du jeune youtuber de 14 ans qui vient d'ouvrir sa chaîne et qui voudrait bien la faire connaître au monde entier...
(**) D'ailleurs je n'y suis pas même que c'est une honte, depuis le temps que j'y sévis !!

2 avr. 2019

Un sport national

Non, je ne parle pas de football, mais d'un travers qui est, paraît-il typiquement français : râler !

On râle après tout et contre tout :

Contre la Mairie qui ne fait jamais ce que l'on voudrait qu'elle fasse quand ça concerne son problème personnel. Les problèmes des autres, on s'en fout royalement, mais on ne manque aucune réunion publique pour dire et redire combien on est mécontent, sans jamais toutefois oser se présenter aux élections municipales, faut pas pousser quand même !

Contre les cantiques à l'église qui sont trop anciens, donc, qui ont été oubliés, et d'ailleurs qu'on ne se renouvelle pas assez ; ou qui sont trop récents et même qu'on ne les sait pas, qu'on ne peut pas chanter et qu'il y en a marre de tout changer tout le temps.

Contre le Gouvernement, la Sécurité Sociale, le supermarché et même le boulanger du coin qui pourrait ouvrir plus souvent et le boucher dont les prix sont prohibitifs, sans oublier le médecin qui ne peut pas vous recevoir avant 3 semaines alors que ça fait quelques heures que l'on a mal.

J'en oubliais un, pourtant très répandu : contre cet espèce d'abruti qui est justement devant moi sur la route avec sa bagnole pourrie qui n'avance pas, on se demande ce qu'on attend pour interdire à ces incapables de conduire...

Donc on râle, on rouspète, certains plus que d'autres, mais les moins râleurs doivent quand même supporter ceux qui forment les élites de ce sport national dans chaque rencontre.

Alors, rien ne va plus dans ce beau pays ? Faut croire que non, et pourtant, parmi les gens qui émigrent ailleurs, les français sont ceux qui quittent le moins leur pays, sauf pour raison professionnelle et pour un temps donné, ce qui montre quand même qu'on n'y est pas si mal !

Et quand quelque chose déplait si fort, eh bien, on s'investit pour que ça change, mais... C'est tellement plus confortable de râler et de ne surtout pas prendre de responsabilités !!

28 mars 2019

Du tourisme de masse et des avions réunis


Dans une superette où je faisais mes emplettes, j'entendais une causerie à la radio sur le vacances et les déplacements. J'ignore de quel poste il s'agissait ni qui étaient les protagonistes de cette discussion.

L'un d'eux, après avoir vanté les charmes d'une région du Québec, a dévié sur le tourisme de masse et ses retombées économiques et écologiques. Il expliquait qu'à une époque, seule une élite de gens fortunés pouvaient prendre l'avion, et que maintenant, avec les low cost, n'importe qui pouvait avoir envie de passer un week-end à Oslo pour quelques dizaines d'Euros, mais que ça avait un impact écologique très important vu la pollution engendrée par ce type de transport et le tourisme de masse qui s'ensuivait. Il ajoutait qu'il valait mieux prendre le train.

C'est très possible, mais il est quand même difficile de regretter que de plus en plus de gens puissent visiter le monde, c'est tellement enrichissant de voir ce qui se passe ailleurs ! Même si ça doit gêner ceux qui ont assez d'argent pour partir là où les autres ne vont pas... encore.

C'est sûr aussi que l'avion génère plus de pollution qu'un TGV, en transportant moins de personnes, mais, on ne peut pas prendre le train pour aller au bout du monde. Et même en Europe, ce n'est pas une évidence, en dehors de quelques destinations comme Londres, Bruxelles ou Amsterdam. Ayant voulu me rendre à Rome avec le train, j'ai renoncé devant le tarif demandé, le double de l'avion !! Sans oublier que ce que l'on fait en deux heures, avec le train il en faut... Beaucoup plus !

C'est vrai qu'on est mieux dans le train (en première classe tout du moins, dont les prix, avec les cartes de réduction, sont abordables, ce qui n'est pas le cas de la classe affaire en avion), que l'on peut voir le paysage, qu'il arrive et repart du centre ville (encore que les gares TGV sont souvent au milieu de nulle part), qu'il n'y a pas d'attente pour diverses formalités comme dans les aéroports, sans oublier qu'il faut s'y rendre à l'aéroport, mais pour le prendre, il faut du temps libre, des dates de départ non impératives (il n'y a sans doute pas de Paris-Oslo tous les jours) et... De l'argent, comme vu plus haut !

La causerie se terminait sur l'injonction d'un des interlocuteurs de ne se déplacer qu'en France, où de Paris, on est à quelques heures de Bordeaux ou de Marseille, et de renoncer aux voyages plus lointains, même sans sortir d'Europe, ajoutant que c'est ce qui se passera forcément dans les années à venir.

Eh bien si c'est ça, je suis rudement contente d'avoir pu aller à Fairbanks, Ushuaïa ou Capetown avant ces restrictions !! Ceci dit, il y a un autre moyen de transport qu'il aurait pu évoquer : le car. Il y a d'intéressantes liaisons dans toute l'Europe, avec des prix abordables et un confort tout à fait correct. Mais évidemment, il faut du temps, beaucoup de temps, de Cracovie à la Normandie, il m'avait fallu 23h ! Même avec le trajet domicile-aéroport, et l'attente sur place pour les contrôles, on n'arrive pas à une telle durée ! Par contre, on traverse plusieurs pays, on voit du paysage, on s'arrête toutes les trois heures (à la grande joie des fumeurs), n'est-ce pas l'idéal ? Pour un retraité ou un étudiant....

Navrant

Un enseignant rédige ou fait rédiger par ses étudiants un article sur Wikipédia, mais pas un véritable article, un texte totalement inventé, et ceci dans le cadre d'un projet scolaire sur une "expérience sociale".... Bien entendu, l'article est immédiatement supprimé, et l'enseignant en demande la restauration, juste pour 24h, son projet se terminant le lendemain.

On avait déjà vu des journalistes qui écrivaient un article bidon et chronomètraient son temps de survie sur l'encyclopédie afin de pouvoir dire : "Pfff c'est pas sérieux, faut pas se fier à ce qui est écrit là-dedans, on vous l'avait bien dit" si l'article n'est pas supprimé dans l'heure qui suit. On avait vu aussi un enseignant qui laissait ses écoliers vandaliser l'encyclopédie à grand renfort de tupuducunictamer et gamineries semblables. Quand ça lui a été reproché, il a répondu doctement qu'il fallait laisser les enfants exprimer leur créativité..... Je me souviens lui avoir demandé s'il leur conseillait aussi de faire des avions en papier avec les pages des livres de la bibliothèque scolaire..

Déjà que l'on passe beaucoup de temps à expliquer que Wikipédia est une encyclopédie, pas un réseau social, ni un blog personnel, et que l'entreprise machin qui veut profiter de son bon recensement (en coutant moins cher qu'un prestataire de site web, puisque c'est gratuit), ou le chanteur en devenir qui voudrait bien se faire connaître, n'y ont pas leur place, il faut se battre aussi contre l'éducation nationale qui ne sait plus quoi inventer pour moderniser un enseignement qui est loin de valoir ce qu'il était autrefois.

Tout ça est navrant, navrant de ne pas réaliser le travail que représente le maintien de la qualité de cet énorme vaisseau qu'est Wikipédia, de s'en moquer ouvertement alors que c'est le premier site que les élèves vont aller voir pour faire leurs devoirs. D'ailleurs les élèves ne valent pas mieux, j'ai souvent vu un article "vandalisé" par un gamin pour que le petit copain qui va le copier/coller (*) rende une copie truffée d'erreurs et ait une mauvaise note.

On se demande vraiment comment, par quel miracle, tout ça tient encore debout, surtout quand on réalise que tout repose sur des bénévoles qui ne sont pas si nombreux que ça en plus. Jusqu'à quand ??

(*) Lui a bien pris garde de copier/coller la bonne version avant bien sûr !