21 mars 2010

Quand tout se bouscule

Quand on cesse de travailler, on récupère 40 heures par semaine (*). Mais quand on cesse de travailler pour gagner son pain (à la sueur de son front comme tout le monde sait...), on intensifie sa participation à la vie associative, religieuse, locale, politique, culturelle, etc.... et c'est là que tout se bouscule. Pourquoi faut-il que les budgets communaux et intercommunaux soient votés entre la mi-mars et le début avril, avec les réunions de commissions qui les accompagnent, tandis que se prépare la Semaine Sainte, période d'intense activité pour tout animateur de paroisse, alors que les activités associatives culminent en congrés et rencontres, et que le printemps entraîne des inaugurations diverses ?

Alors, on court de l'un à l'autre, une réunion s'éternise ? On loupe une conférence et on rouspète, on peaufine une présentation pendant un discours soporifique, on envoie des SMS pour annoncer des retards, on attend fébrilement l'arrivée d'un mail, et on se demande vraiment s'il ne faudrait pas ralentir le rythme, parce qu'on n'a plus vingt ans après tout !!

Mais au fond, c'est du bénévolat tout ça, du volontariat, pas une obligation comme une activité professionnelle, donc, le jour où on en a marre.... (qui a dit : "c'est qu'on est mort" ?)

(*) Plus ou moins selon le métier et les trajets, c'est vrai.

2 commentaires:

Séverine a dit…

Dur, dur la vie de retraitée ;-p
Tous ces engagements, c'est un véritable sacerdoce et donc plus besoin de voiture car c'est bien connu les habits sacerdotaux ...
Soigne bien le budget intercommunal pour le sport notamment pour le football :-D
Bah, pour gérer tout ça, il te faut un Iphone, car, comme le dit la pub, il a une application pour tout !!! Mais attention à ce qui dit la pub quand même.

olivier a dit…

Bon, c'est décidé, je ne prend pas de retraite. je continuerais à travailler 35 h ;-)
J'aurais un emploi du temps plus léger et plus de temps libre pour .... être membre d'une association.