8 nov. 2010

Ils étaient environ 6000 ...

... Rangés sur des étagères ou posés en piles par terre, qui attendaient depuis plusieurs années de voir quelqu'un s'occuper d'eux. Qui ? Les livres de la bibliothèque du village qui avait fermé ses portes depuis cinq ans, vaincue par les nouvelles normes de sécurité et les bibliothèques voisines plus riches et mieux organisées. Un beau jour, ils ont été réveillés de leur torpeur, mis dans des cartons, et descendus dans une grande salle où ils ont été posés sur des tables. Et là, des gens sont venus et les ont regardés. Certains ont immédiatement été sortis de leurs rangées et emportés, d'autres ont été seulement feuilletés et reposés ensuite, la longueur des rangs diminuait, certains livres qui étaient côte-à-côte depuis tant d'années étaient séparés. D'autres allaient rejoindre les bras déjà chargés d'un visiteur, partant vers une nouvelle destinée. D'autres enfin étaient encore là quand tous les visiteurs furent partis, leur contenu, les couleurs de leur couverture, n'ayant pas réussi à les faire adopter.

Quand les lumières furent éteintes, et les volumes invendus à nouveau empilés, on entendit des chuchotements et des soupirs : Qu'allons-nous devenir ? Quel va être notre sort ? Pourquoi personne ne nous a pris ? Je renferme pourtant l'écrit d'un grand auteur... et moi, j'ai eu tant de succès à ma sortie... il y a vingt ans.. et moi, je n'ai pas une égratignure à ma couverture ni une corne à mes pages... voir disparaître un livre, c'est voir disparaître un pan de la mémoire humaine..

Mais nous ne sommes pas encore morts, s'écria un gros volume tout au fond d'un carton, nous ne sommes pas encore partis à la déchetterie ! Il paraît même qu'il y a encore quelques associations retardataires qui vont venir nous chercher. Les autres ne lui répondirent pas et soupirèrent de plus belle. Combien vont être choisis ? Quelques uns... peut-être, et les autres, ceux dont personne n'aura voulu ? Eh bien, reprit le gros livre, on nous emportera à la déchetterie... tous frémirent... mais, ajouta-t-il, nous serons recyclés, transformés en pâte à papier, et nous... redeviendrons des livres !

1 commentaire:

olivier a dit…

"……. nous serons recyclés, transformés en pâte à papier, et nous... redeviendrons des livres !
Je ne voudrais pas briser l'espoir de ce "gros volume tout au fond du carton", mais avec le développement des e-books je crains que tous ces livres ne soit pas recyclés en livres, mais plutôt en prospectus ventant quelques promotions alimentaires dans une grande surface. Prospectus qui finiront à la poubelle.