20 nov. 2007

Nous entrerons dans la carrière quand nos aînés n'y seront plus

Oui, mais encore faut-il que les aînés laissent leur place, et ce n'est pas forcément toujours le cas. Par exemple, Windows Vista, le nouvel avatar de Microsoft, lancé début 2007, est loin d'avoir terrassé son aîné, Windows XP !

" Environ 84 % des PC Microsoft tournent sous Windows XP, contre 67 % il y a un an. Seul un tiers des entreprises interrogées envisage de procéder au déploiement de Vista avant fin 2008. 17 % ne souhaitent pas entamer le processus avant 2009 ou 2010", est-il dit dans un rapport d'expert.

La puissance accrue nécessaire pour faire tourner confortablement ce nouvel OS, imposant dans la plupart des cas un changement du parc d'ordinateurs, plus certaines incompatibilités matérielles et logicielles, plus la force d'inertie des utilisateurs qui n'aiment pas modifier leurs habitudes, font que Vista n'a pas été le raz-de-marée attendu.

Certes, les particuliers qui ont acheté une nouvelle machine depuis le début de l'année 2007, se sont vu imposer Vista, et ont donc bien été obligés de faire avec, mais le parc professionnel renâcle et freine des quatre fers.

Et c'est ainsi que le plus grand concurrent de Vista, le plus dangereux, n'est pas Mac OS, ni Red-Hat Entreprise, mais bien son prédécesseur, XP... le comble pour Microsoft qui avait pourtant l'habitude de voir ses utilisateurs professionnels et particuliers, se ruer sur ses nouveautés. Une erreur de marketing ? Peut-être...

1 commentaire:

olivier a dit…

Une erreur de marketing ? Pas sûr. Si, à court terme, Vista n'a pas rencontré le succès attendu auprès des professionnels, un jour, tous seront contraint d'une manière ou d'une autre d'y passer. Le matériel est régulièrement changé et Vista s'imposera petit à petit. On verra d'içi deux ou trois ans. Quant aux particuliers, ils n'ont pas le choix, c'est tout de suite.