17 déc. 2010

Y a pas moyen...

Depuis trois ans que je suis en charge de la confection du Journal Communal annuel, j'essaye désespérément de faire comprendre aux différents rédacteurs ce dont on a besoin pour la mise en page et la fabrication de ces quelques feuillets, et c'est pas encore joué ! On précise bien, avant toute demande, qu'on veut le texte au format .doc (ou écrit sur un bout de papier). On veut bien du .txt ou similaire, mais déjà si c'est en .doc, c'est pas trop mal ; et les photos en .jpg, comme ils les ont transférées depuis leur APN (on ne leur demande pas de les redimensionner, quelle question !). Et... Non non, ce n'est pas toujours la cata, il y a eu des progrès, il arrive même que la personne arrive avec une clé usb, dans laquelle il y a un dossier, dans lequel on trouve les textes en .doc et les photos en .jpg, ou envoie par mail son texte dans un format lisible partout, et son image dans une résolution correcte. Mais... il y a toujours des irréductibles, qui utilisent un ordinateur sans savoir s'en servir, et n'ont pas la moindre idée de ce qu'est la maquette d'un journal. Alors, on reçoit encore de somptueux montages photographiques associés à des textes en Wordart bien pixellisés, le tout au format .bmp, ou encore des pages Word avec les images (qui font chacune plusieurs Mo) au milieu, ce qui fait au final un fichier énorme bien difficile à transmettre, et compliqué à récupérer. Et comment faire comprendre, comment expliquer ? Sans fâcher les gens, sans se faire engueuler non plus, et aussi, sans que ça nous fasse passer un temps fou pour tenter de faire quand même quelque chose de propre avec des choses aussi disparates ?

En fait, il faudrait tout reprendre du début, tout apprendre à des braves gens qui ne se rendent pas compte qu'ils ne savent pas (tout le monde sait que pour faire de l'informatique, y a qu'à cliquer, n'est-ce pas ?) : qu'est-ce qu'un fichier, quels sont les caractéristiques des formats d'image, que veut dire le mot résolution, qu'entend-on par dpi, pourquoi faut-il envoyer un document dans un format lisible par son correspondant, et non pas dans le format natif du logiciel que l'on a chez soi, pourquoi on n'envoie pas par mail des fichiers de 50 Mo, donc toutes ces bases qui manquent à beaucoup d'utilisateurs d'ordinateur, lesquels, hélas, n'ont pas toujours conscience qu'il leur faut les acquérir jusqu'au jour où... mais ceci est une autre histoire.

Mais là, notre boulot c'est de faire et distribuer ce journal, pas de faire de l'initiation à l'informatique, d'ailleurs, il y a un excellent club pour ça, et pas très loin du village en plus !

2 commentaires:

olivier a dit…

Personne ne t'as encore envoyé un article en .bmp ?

On t'envoie une affiche de " l'excellent club " pour que tu l'accroches dans l'entrée de la mairie :-)

Coyau a dit…

D'accord aussi pour supprimer le .bmp et pour amputer de l'auriculaire gauche les irréductibles.