1 févr. 2014

Les pieds dans la boue

Voilà ce que donne le chantier par temps.... humide !

Dans la vie trépidante d'un délégué à la Communauté d'Agglomération locale, il y a plusieurs facettes fort différentes les unes des autres. Les conseils communautaires, qui peuvent durer de longues heures, où l'on survit parfois difficilement au milieu des listes de chiffres, et des diatribes idéologiques de certains ; le fort intéressant travail en commission, où l'on apprend beaucoup, et où le petit comité (forcément, ce sont des réunions de travail, sans la presse, donc, ça n'intéresse pas certains...) rend les discussions fructueuses et constructives ; les inaugurations et autres cérémonies de voeux ou similaires, suivies d'un buffet aussi somptueux que mortel pour le tour de taille ; les visites des installations diverses, allant du centre aéré pour les petits à la station d'épuration, etc.. Et il y a aussi les visites de chantier !

Ces chantiers sont très variés, du tout à l'égout qui démarre dans une commune, à l'aménagement d'une zone commerciale, en passant par les premières pierres d'une médiathèque. La seul point commun de tout ça est que ça se déroule toujours dans la boue, ce qui est normal en fait pour un chantier en cours. Alors, imaginez une dizaine de conseillers communautaires, mâles et femelles, crapahutant entre poutrelles, tas de sable et gadoue... Les plus dégourdis ont pensé à glisser une paire de bottes en caoutchouc dans leur coffre de voiture, les autres tentent de sauver leurs chaussures et leurs bas de pantalon, et... tout le monde s'amuse bien en fait ! C'est à qui trouvera le chemin le plus sûr pour aller d'un point à un autre pour tout voir sans se retrouver le fondement dans la gadoue, mais sans s'arrêter de discuter avec les autres, même s'il y a un vent de tous les diables, même s'il pleut.. Et dans ce genre de visite, fort technique, il n'y a jamais de petits fours à la sortie... (*). 

Le résultat... Et encore, ceux-là avaient des bottes !

Comme quoi, il y a un certain héroïsme à être élu local ! Avis à tous ceux qui vont se présenter devant les électeurs à la fin du mois de mars.


(*) D'ailleurs, les visites hivernales de chantier devraient être suivies de distribution de vin chaud aux valeureux participants.

2 commentaires:

SM a dit…

Ou alors, c'est tout l'inverse : l'image peut nourrir le populisme que, décidément, les élus sont tous les mêmes et se vautrent dans la boue... Oui, c'est injuste, n'est-ce pas :D ?

Hélène a dit…

Surtout qu'on essaye de NE PAS se vautrer justement !! :-D