22 janv. 2013

Une mine de petits jeux ?


Bon, d'accord, je n'ai jamais rien compris à Facebook, ni à son intérêt, ni à son fonctionnement. L'interface me semble fort obscure, et je me dis que je dois être rudement bouchée pour ne rien piger à ce que des millions de gens utilisent à longueur de journée ! C'est donc tout à fait par hasard qu'en ouvrant mon compte Facebook -- oui, j'en ai un, sous une fausse identité, créé par pure curiosité, et qui n'a jamais évolué depuis, et pour cause, je n'ai jamais su quoi en faire.. -- j'ai découvert, dans la colonne de droite, une multitude de petits jeux, du genre de ceux que j'aime, jeux de bulles, bejeweld etc.. Et j'ai voulu aller voir ça de plus près.

Donc, j'en ai essayé plusieurs, des simples, des compliqués, des marrants, des trop faciles, des originaux et dans l'ensemble, je me suis bien amusée. Les graphismes sont soignés, l'ergonomie est impeccable, le temps de chargement court, et la musique est désactivable, ce qui est toujours un plus.

Mais tout n'est pas parfait, faut pas oublier que ce sont des jeux faits "pour" Facebook, donc, qui répondent à la philosophie locale (enfin, si on peut parler ici de philosophie..). Par exemple, après chaque niveau, il est demandé de partager son score à la "communauté", et d'inviter des amis, avec lesquels on pourra échanger de l'or, des points, des vies, etc... Et comme je n'ai évidemment pas "d'amis", je zappe ces demandes. Autre point plus contestable : pour avancer dans le jeu, ou pour passer une difficulté particulière, il est immédiatement proposé "d'acheter" des sorts, ou des bonus. J'ai bien dit "acheter", avec sa carte bancaire, pas en améliorant ses résultats sur le jeu.... Et comme on n'a bien sûr jamais assez de "vies" (ou de bulles, ou de pièces d'or), on ne peut pas continuer... Ce qui n'est quand même pas très "sain".... De frustrer les joueurs en agitant sous leur nez la tentation de dégainer leur carte de crédit ! Il y a un autre moyen de "gagner" des vies, c'est d'accepter de regarder une vidéo publicitaire de quelques secondes, c'est moins coûteux, mais....

On a quand même la liberté de chercher si le jeu n'existe pas ailleurs, en dehors de Facebook ou d'en choisir un autre (*). Avec tout ça, va falloir que je regarde quelles sont les propositions facebookiennes concernant les jeux de Zuma, mais pour ça, faudrait que je comprenne comment fonctionne cette gr*$% d'interface...  Et ça, c'est pas joué !

(*) Ou de continuer à s'éclater avec l'inépuisable LBreakout2 qui lui, est un logiciel libre, gratuit, multi-plateformes, et multi-OS.

4 commentaires:

olivier a dit…

Super, on va pouvoirpartager nos résultats

Hélène a dit…

Et partager nos vies ????? Moi, j'te file pas mes pièces d'or comme ça non plus, hein ? :-D

SM a dit…

Ah oui, fut un temps moi aussi où j'avais pris un compte Facebook par curiosité (Suprememangaka WP). Je m'étais mis à quelques petits jeux (sans jamais dépenser un seul centime de véritable argent, parce que quand même !), en particulier Monster Galaxy.

J'avais pas mal avancé à ce petit jeu, je n'ai jamais pu le terminer : l'un des mes chers "amis" Wikipédiens si mesquins et si claniques, et que tu connais bien, m'a dénoncé comme utilisant un pseudonyme (ce que Facebook, ai-je découvert à cette occasion, veut éviter) et Facebook a donc fermé mon compte.

Plus précisément, Facebook a exigé que je donne donc un nouveau nom, mon vrai nom et, en violation complète de la Loi informatique et liberté, a en outre exigé que j'envoie un scanner d'une de mes pièces d'identité pour vérifier qu'il s'agit bien de mon vrai nom. Je les ai donc, scandalisé, envoyé péter.

Ma petite expérience Facebook a donc tourné court, nature humaine (ici, mesquinerie puis volonté de contrôle) aidant. Depuis, je ne me suis plus inscrit à Facebook et ne le veux plus : hors de question de cautionner par ma présence de tels procédés violant loi et vie privée.

Upsa a dit…

Lbreakout2 super génial ou bien frozen-bubble :-)