13 janv. 2010

Les cons

Attention, ce billet contient des grossieretés !

Qui se souvient de cette chanson célèbre du cher Brassens Quand on est con ? elle mérite d'être souvent écoutée, tant les paroles sont frappées au coin du bon sens. Donc, des cons, on en rencontre partout, c'est bien connu ! Mes travaux de surveillance sur Wikipédia me font en rencontrer de plusieurs sortes, comme par exemple :

Les p'tits cons, ou jeunes cons, qui trouvent très amusant, quand ils sont au CDI, d'écrire des sottises sur n'importe quel article qui leur tombe sous la main. Leur vocabulaire est très limité, et le peu de mots qu'ils connaissent, ils ne sont pas toujours foutus de les écrire correctement !! On trouve ainsi bittes, pennis, chate, susse et autre anculé...

Il y a aussi les vieux cons (qui ne sont pas forcément très vieux), ceux tout imbus de leur personne, qui viennent, dans un but aussi désintéressé qu'altruiste, partager avec le monde entier qui n'attendait que ça, leur toute dernière théorie scientifique, sociologique, politique, religieuse (rayer les mentions inutiles), et s'indignent, au nom de la lutte finale contre le fascisme et la censure, de voir leur article supprimé ! Et alors, ils invectivent.. les petits cons qui se permettent de juger alors qu'ils ne sont que des adolescents boutonneux qui se la pètent et se prennent pour des juges sous prétexte qu'ils sont.. quoi déjà... ah oui, soi-disant administrateurs du site ! C'est toujours pour moi un plaisir suave de répondre à un message commençant par "j'ai l'âge d'être ton père tu sais jeune homme et je n'admets pas que... alors fous moi la paix, je sais mieux que toi ... !"

Un exemple récent : quand on est assez content de soi qu'on en arrive à affirmer : "Mon texte est tellement intéressant que Google l'indexe dans les premier.. c'est uniquement pour son intérêt, ce n'est absolument pas parce que je l'ai mis sur Wikipédia voyons, ça n'a strictement rien à voir, et il est évident que le rapprochement ne m'est pas du tout venu à l'idée, pour qui me prenez-vous....", ben, il n'y a plus rien à faire. Comme dirait l'ami Brassens : "quand on est con, on est con !"

Seulement voilà, les cons, ce sont toujours les autres :
« J'ai divisé la société en deux catégories : mes amis ou mes cons à moi et les cons des autres que je ne supporte pas », Michel Audiard

2 commentaires:

olivier a dit…

De toi qui balance entre deux âges, on écoute ton impartial message

Erdrokan a dit…

Un peu moins connue car il n'a pas eu le temps de la chanter, il y a "Quand les cons sont braves"

Interprétée par Jean Bertola.

http://www.dailymotion.com/video/xjxtf_jean-bertola-les-cons-sont-braves

paroles : http://www.frmusique.ru/texts/b/brassens_georges/quandlesconssontbraves.htm