15 juin 2010

Food, gas and lodging

Tout au long des autoroutes américaines, ou autres highways, on croise des grands panneaux indiquant food, gas and Lodging, avec le détails des marques d'essence et les noms des différentes chaînes de motels et restaurants qui sont proposés. Il suffit de suivre les flèches pour sortir de l'autoroute et se retrouver dans un lieu où l'on peut se nourrir, nourrir son automobile, et faire une étape pour dormir. Et chez nous ? Sur nos autoroutes ?

Certes, on rencontre depuis toujours ou presque (*) des pompes à essence, assorties de boutiques où on peut boire un café, et trouver un sandwich, avec des restaurants pour un repas plus consistant. Il y a aussi de simples aires de stationnement où l'on peut respirer et se détendre (et faire pipi bien sûr..), mais si on veut faire une étape plus longue, dormir et ne repartir que le lendemain ?

On a bien sûr la possibilité de sortir de l'autoroute, et de rejoindre une ville ou un village qui aurait des ressources hôtelières, mais ce n'est pas toujours évident, dans un endroit inconnu, de trouver ce que l'on cherche. La solution de facilité consiste à rester sur les aires qui fournissent ce genre de prestation.

L'autoroute du sud, entre Paris et Aix-en-Provence, en propose plusieurs, j'en ai testé deux : à Mâcon en allant vers le sud, et à Beaune en remontant vers le nord. Et j'ai été fort agréablement surprise ! Du choix quant au prix et au confort des chambres, des tarifs tout à fait corrects, et.... un calme absolu ! Surprenant non ? Quand une importante voie de circulation passe si près.. Il faut dire que les aires de stationnement sont très vastes et que ces hôtels sont les bâtiments les plus éloignés de la route, ils donnent sur la campagne, ou sur la forêt voisine, ce qui offre silence et agrément.

Voilà donc une excellente solution pour qui n'a pas plus envie de faire près de 1000 kms d'une traite que de se paumer dans un coin inconnu de la France profonde à la recherche d'un hypothétique hébergement.

(*) Pendant longtemps, une pompe à essence située à Chauffour, sur la nationale 13, indiquait en guise de publicité, "dernière pompe avant l'autoroute"..... une autre époque !

1 commentaire:

olivier a dit…

Les distances sont tellement grandes dans ce pays, qu'ils ont pris depuis bien longtemps l'habitude d'avoir des "relais" fréquents.

Nos autoroutes sont gérées par des sociétés privées qui ne vont certainement pas proposer aux automobilistes d'aller voir ailleurs pour se restaurer ou dormir.

Reste la solution du camping car (avec des boules quies), du siège auto transformé en couchette (inconfortable) ou de la tente (pas sûr que ce soit autorisé).
Sinon, on peut toujours quitter l'autoroute pour trouver un hôtel confortable dans une ville proche, en profiter pour faire un peu de tourisme et découvrir de nouvelle région. Mais attention, ne pas oublier le prix des péages dans le budget.