29 juin 2010

Un parcours du combattant

Qu'il est donc difficile, dans nos campagnes sous-équipées en professionnels de santé, d'arriver à se faire soigner. Déjà, le généraliste (et ils sont rares), ne se déplace plus, est fermé le week-end, et ne donne de rendez-vous, dans le meilleur des cas, que sous huitaine. Certes, on peut choisir un praticien qui offre une plage de consultations, mais là, on se retrouve entassés dans moins de 10 m2, entre les enfants qui braillent et les mémés qui se racontent leur maladie en détail, pendant plusieurs heures. Le spécialiste, lui, a des délais de six à neuf mois pour donner un rendez-vous, autant dire que l'on est soit guéri spontanément, soit mort entre temps ! Et les examens complémentaires, à l'hôpital par exemple : déjà, si l'on n'a pas de médecin référent, on passe son chemin, aucun rendez-vous ne pourra être donné, on n'a plus qu'à tenter sa chance en ville. Si l'examen ne peut se faire qu'en milieu hospitalier, parce que le matériel n'existe que là, on repart pour un délai de plusieurs mois... Passons sur le kiné qui déborde de clients et en oublie de rappeler pour fixer un rendez-vous comme il l'avait promis, vraiment, quel parcours du combattant quand on n'habite ni la région parisienne, ni la côte d'Azur où là, paraît-il, il y a pléthore.

Je n'en tiens nulle rigueur aux professionnels en question, ayant moi-même fait partie de cette confrérie et subi tous les désagréments de cette pénurie, cette fois de l'autre côté de la barrière. Et je donne un grand coup de chapeau aux personnels des urgences qui, du coup, récupèrent tous les laissés pour compte de la médecine traditionnelle !

Non, je n'ai pas la solution miracle, sinon, je serai ministre de la santé (laquelle n'a pas non plus la solution...) !!!

3 commentaires:

Nanou a dit…

« quel parcours du combattant quand on n'habite ni la région parisienne, ni la côte d'Azur »
Étrange cette concentration aux deux pôles de la Nationale 7 :-)
Curieusement, la pénurie est beaucoup moins forte si vous avez besoin de p'tites prothèses mammaires, liposuccion ou tout autre acte relevant de la chirurgie esthétique. Ah oui ! j'oubliais, apportez votre portefeuille bien garni lors du RDV, ça aide beaucoup (à défaut oubliez la lipo et mettez-vous au régime et à la gym).
« Et je donne un grand coup de chapeau aux personnels des urgences qui, du coup, récupèrent tous les laissés pour compte de la médecine traditionnelle ! »
Certes vu la crise, les conditions de travail ne doivent pas être drôles tous les jours pour eux, cependant je déplore parfois leur attitude vis à vis des patients et patient il faut l'être...
Mais pourquoi tant d'amertume me direz-vous ? Et bien parce qu'il y en a marre du serment d'hypocrite.

Smggl a dit…

Pas une promenade de santé en effet !

olivier a dit…

Médecins, kiné ..... et les pharmaciens.
Vous avez déjà essayé de trouver une pharmacie après 20 h en sortant du médecin ou un dimanche matin ?
Dans ma bonne ville, plus de 20 mille âmes, 10 pharmacies, et bien parfois il faut faire 15 km à travers la campagne, avec le gps pour ne pas se perdre, pour la trouver.