8 juin 2010

Quelques rescapées...


... de la débroussailleuse de l'employé communal qui avait entrepris de faucher le carré d'herbe en friche où des nuées de marguerites sauvages avaient élu domicile.

2 commentaires:

olivier a dit…

Ces petites fleurs ont une vie bien difficile et dangereuse. Quand elles ne sont pas coupées par une tondeuse, elles sont cueillies pour être effeuillées par un amoureux transi qui veut découvrir les sentiments de l'élue de son coeur.

clotilde a dit…

... ou qui veut les lui offrir^^