20 mai 2013

Concert à l'église de Pacy



Passer presque deux heures avec Mozart est un plaisir suave, surtout quand les interprètes sont de qualité, et c'était le cas de l'orchestre Royal de Chambre de Wallonie, de son sémillant chef d'orchestre et virtuose au violon, Augustin Dumay, et de tous les musiciens ! On a goûté du concerto pour violon N°3, puis, du concerto pour piano N°17 avec une délicieuse pianiste, qui joue avec autant de sûreté que d'émotion, pour finir par la célèbre symphonie N°29, que l'on connaît par coeur, mais qui est toujours aussi jubilatoire.

Un grand moment rare pour un provincial, loin des grands orchestres des grandes métropoles, joie d'écouter de la musique autrement qu'en "conserve", et surtout du Mozart dont on ne se lasse jamais tant il est varié dans son imagination musicale et tellement universel qu'il pourrait représenter la Musique à lui tout seul.

Une petite vidéo prise de la tribune, pendant la prestation au piano de Valentina Igoshina, et merci à nos amis belges d'être venus jusqu'à nous !

Au passage, l'insertion d'une vidéo sur Blogger n'est pas d'une simplicité biblique, l'upload direct depuis le fichier sur le disque dur est bien trop long, il vaut mieux passer par Youtube, mais le résultat n'est pas très satisfaisant non plus.... L'image est tronquée et floue (conversion depuis un .mov ?) enfin, il y a au moins le son ! 

2 commentaires:

SM a dit…

Ca devait être fort joli en effet ! Et personnellement, je trouve toujours que l'acoustique dans les églises, si elle ne convient pas à tout le monde, a quelque chose de spécial qui, moi, me va très bien.

Mais, par contre, tu devrais laisser un peu le classique de temps à autre et te mettre à Mademoiselle Jazz, une jolie "brunette" ;)

Hélène a dit…

J'en suis restée à Django Reinhardt, Louis Vola et Alix Combelle (que j'ai eu le plaisir de connaître et de fréquenter autrefois), et il m'arrive de suivre des émissions de jazz sur France-musiques, et même parfois (rarement...) d'apprécier, mais je suis incompétente, faudrait que je me trouve une brunette (ou un beau brun !!)