14 oct. 2007

Par un bel après-midi d'automne

Nous partîmes par un grand soleil via Gaillon-Aubevoye-Les Andelys, en direction de ce village émergeant au milieu des champs de betteraves, nommé Ecouis. Enfin, ce qui émerge, ce sont surtout les clochers de la collégiale, et c'est vers eux que nous allions. Pour un amateur d'iconographie médiévale et de statuaire religieuse, la collégiale d'Ecouis est une mine ! Non seulement les statues sont d'un grand intérêt, mais en plus, l'église est suffisamment claire pour ne pas nécessiter un flash par trop indiscret dans un lieu pareil. Donc, on s'en donne à coeur joie, et la carte mémoire de l'APN se remplit, avec Saint Laurent, Sainte Marguerite, Sainte Anne, et le pauvre Saint Nicaise, tenant le haut de son crâne toujours coiffé de sa mître, dans ses mains.. un "hemi-céphalophore" lui ?

Retour avec arrêt au Petit Andely, pour visiter l'église Saint Sauveur, fort harmonieuse, avec son fin clocher qui n'avait pas résisté à la tempête de 1973, mais est de nouveau debout. Par contre, la statue la plus intéressante est située dehors, sous le porche, et là, le soleil de fin de journée joue des tours, la preuve sur ce christ bénissant du XIIIe siècle !

1 commentaire:

olivier a dit…

Et bien, quoi de plus normal qu'une lumière certainement divine pour éclairer ce christ .