23 janv. 2008

Hey Mr Jobs ! What is that ?

Après l'énorme succès de l'Iphone, la maison Apple récidive en sortant un ultra-portable superbe, tout fin (moins de deux centimètres), tout élégant, tout petit (il tient dans une grande enveloppe), tout léger (à peine plus d'un Kg), en un mot, une petite merveille de technologie.

Oui, comme ça, quand on le voit, on ne peut qu'en tomber amoureux. Toutefois, en y regardant de plus près, on commence à déchanter un peu...

Tiens, pas de Firewire.. exit l'utilisation d'un disque dur externe à transmission rapide, qui aurait pourtant été bien utile, la capacité du disque d'origine étant de 80 Go en PATA ou de 64 Go en Flash. Bien sûr, pas de lecteur DVD, où l'aurait-on mis ? Mais possibilité d'en avoir un externe, sur le port USB, à.... 90 euros ! Et, comme il n'y a qu'un seul port USB, il l'occupe au détriment d'une souris filaire, d'une imprimante, d'une clé, ou de l'APN... Un processeur à 1,6 Ghz... pfff... le plus petit des Mac Book est déjà à 2 Ghz, et, pour finir, pas de port ethernet ! Si, avec un adaptateur, qui coûte 30 Euros. Certes, il y a wi-fi et bluetooth, encore heureux..

Donc, la petite merveille n'est pas si merveilleuse que ça question équipement, mais surtout, ce qui fait bondir, c'est le prix de l'objet !! De 1700 Euros pour le premier modèle jusqu'à 2870 Euros pour celui qui est équipé d'un DD 64 Go en Flash... soit plus que le Mac Book Pro 17 pouces dont le processeur, la carte graphique et les ports sont autrement plus complets. Si à ces 2870 Euros, on ajoute les "options"... la petite merveille devient... infiniment moins merveilleuse ! Quelle idée de sortir cet engin ? Qui va acheter ça sachant que des ultra-portables, il en existe déjà pas mal sur le marché, mieux équipés et infiniment moins cher (sans parler de l'eeePC à 300 Euros), alors pourquoi ? Une erreur de marketing ? Un must pour applemaniaques friqués ? L'avenir le dira... mais pour l'instant, j'aime mieux porter mes 3kgs de Mac Book Pro qui se suffit à lui même, que un kilo de Mac Air, plus un sac avec le lecteur de CD, l'adaptateur Ethernet, le hub usb, etc...

Merci à la revue Avosmac à laquelle j'ai emprunté l'illustration de ce billet.

2 commentaires:

olivier a dit…

Ce Mac Book Air est un exercice de style pour dire : Voilà ce qu'on est capable de faire dans la miniaturisation. C'est l'équivalent du "concept car" du monde de l'automobile. Il faut attendre la version 2 qui intégrera tout ce qui manque aujourd'hui.
Mais il est cher pour un "concept computer". Il y aura bien quelques geeks fortunés qui en feront l'acquisition pour frimer. Pour celui qui possède un Imac sur son bureau et qui cherche un portable Mac petit, léger pour les longs voyages d'affaire il peut être intéressant.

Anonyme a dit…

En général les portables fins et ultra légers sont chers par rapport à un portable "normal" à écran 15 pouces, tout en ayant des performances inférieures. Un ThinkPad X ou un LifeBook ne coûte pas 300 euros… Il n'y a pas de quoi se lamenter sur l'équipement, la machine pèse 1,4 kg, à comparer avec le poids d'un MacBook (2,3 kg) ou MacBook Pro (2,5-3 kg). Il faut bien aller chercher la différence quelque part. Et ces deux derniers modèles sont toujours là pour ceux qui ont des besoins différents : plus de puissance, plus grande capacité de stockage, choix d'entrées/sorties, etc. Mais au détriment du poids, on ne peut pas tout avoir.

Le choix du processeur me semble raisonnable. La machine ne s'adresse pas aux joueurs hard core, ni à ceux qui font du travail intensif (gros montage vidéo, virtualisation de plusieurs OS, etc.). Et vu le volume disponible, ce choix est préférable pour les gens qui comptent avoir des enfants. :-D Un disque SSD 64 Go coûte horriblement cher à l'heure actuelle, personne n'y peut rien. Quand les fabricants auront écoulé quelques dizaines de millions d'exemplaires, le rapport capacité/prix sera moins défavorable, comme pour les disques durs normaux.

Il se vend de plus en plus de portables et la niche des ultra-légers va grandir au fil des années. Ça fera une superbe 2e ou 3e machine pour les utilisateurs déjà (sur-)équipés. Ne vous attendez surtout pas à une version 2 qui intégrerait les trucs soit-disant manquants.