31 oct. 2009

Larguée....

Je croyais qu'à défaut de savoir compter, je savais encore lire et n'avais pas encore tout oublié du vocabulaire acquis pendant plus d'un demi-siècle.. Eh bien, j'ai perdu toutes mes illusions en lisant cette fin d'article (*), consacré à l'influence de Mickaël Jackson sur la mode, à la lumière du film documentaire qui lui est consacré :

«..Tandis que les modeuses ont détourné ses vestes à épaulettes glitter et ses perfectos cloutés de la dernière décennie, eux auraient finalement hérité de ce goût du mélange, de cette dégaine référencée à la fois sport et rétro, de ce cool ultrastylé des années Champs Elysées

Cinq mots (au moins) ou expressions que je ne comprends pas ! Lamentable ! Mais aussi, pourquoi est-ce que j'essaye de lire des machins sur des sujets (la mode, les chanteurs..) que je ne connais pas ? La curiosité ? Sans doute, mais alors, il va falloir un très long recyclage !

(*) Le Figaro - mardi 27 octobre 2009 - page 30 - auteur : Hélène Guillaume

1 commentaire:

olivier a dit…

une modeuse = celle qui fait/ créee la mode, lance de nouvelles tendances, nouvelles façons de s'habiller

glitter : un "truc" scintillant, une signature scintillante

perfecto est un blouson en cuir épais créé il y a 80 ans pour les motards, aujourd'hui c'est devenu un blouson chic

les Années Champs Elysée est le deuxième roman de Michel Drucker. Certainement rien à voir. Peut être une référence aux scintillements de la Plus Belles Avenue au monde.

cool et ultrastylisé Mickael jackson avait une attitude décontractée (cool) mais il portait aussi des vêtements dont le style était poussé à l'extrême avec un mélange de "bon chic bon genre" avec le blouson de cuir Perfecto, agrémenté de breloques scintillantes (comme les arbres des Champs Elysée au moment de Noël) , d'épaulettes dans le pur style militaire, d'une écharpe scintillante.

il avait une façon bien particulière de s'habiller sans parler du pantalon noir classique, trop court et sans fioritures.

Quant aux expressions de la journaliste, elles ne sont guère plus compréhensibles que celles que nous employons au Club pour ceux qui ignorent le langage informatique.
Les métiers, corporations ont bien souvent un langage totalement hermétique aux non initiés.