24 mai 2010

Admiration virtuelle et plaisir rare

Loin des paysages vertigineux, des villes que l'on visite dans Google Street, voilà une des richesses de l'art mondial remarquablement présentée (mouvements fluides, interface évidente, etc.. Bravo le Vatican !!). Arrivée là à partir d'un lien externe trouvé sur Wikipédia (comme quoi les liens externes, ce n'est pas toujours le mal absolu...) j'y suis restée un bon moment, d'autant plus que la musique, parfaitement adaptée aux lieux visités, accentue le plaisir de se promener lentement, sans même avoir à se dévisser le cou, au milieu de tous ces chefs d'oeuvre que l'on ne se lasse pas d'admirer... en attendant d'aller les voir en vrai ?

Alors, n'hésitez pas à visiter la Chapelle Sixtine tranquillement, sans touristes.

Et, si vous voulez par ailleurs écouter la musique la plus célèbre qui fut jouée en cet endroit, voilà une interprétation qui n'est pas mal du tout, sinon, en tapant Miserere allegri dans la barre de recherche de Google, on en trouve bien d'autres.

Quel plaisir rare et jubilatoire !

3 commentaires:

olivier a dit…

Vraiment impressionnant !
Les peintures bien sur que l'on peut découvrir, mais la réalisation aussi. En plein écran, c'est fantastique.
Merci Théoliane

Nanou a dit…

Quelle trouvaille ! Superbe !...et la musique... Merci Theoliane :-* et puis même pas mal au cou.

darkoneko a dit…

C’est vrai que le thème musical que tu lie est magnifique.
Je l’apprécie un peu moins maintenant car mon frère l’écoutait littéralement en boucle (et parfois en chantant par dessus !) à une époque, mais ça reste magnifique malgré tout :D