2 mai 2010

Exploration des trucs z'à la mode, suite

Facebook, ce n'est pas drôle, et l'expérience entreprise il y a quelques jours ne pas tellement donné envie de continuer et d'aller plus loin. Cette notion d'amis ne me plaît guère, ou alors, j'ai une autre idée (certainement désuète) de ce qu'est l'amitié. Donc, on va voir ailleurs, direction Twitter. Ah mais c'est que c'est nettement plus amusant ici... un nom, une adresse mail, une page, quelques renseignements non obligatoires, on uploade une image pour se représenter, une autre pour avoir un beau fond d'écran, et voilà !

Bon, mais maintenant, on en fait quoi de ce micro-blogging, de ce journalisme citoyen, pour parler comme les gens qui causent bien ? Eh bien, on suit les autres pour commencer. Quels autres d'ailleurs ? Des gens qu'on connaît, si on en connaît, mais aussi des organismes comme un journal pour les nouvelles, un voyagiste ou un éditeur de livres de voyages, selon ses sources d'intérêt, on pioche dans ce qui est proposé, on tâtonne dans ses choix, on essaye pour voir, c'est aussi simple de s'abonner que de se désabonner, et on attend. Très vite, des informations nouvelles apparaîssent sur sa page, on clique ou pas, selon l'envie, c'est exactement comme un flux RSS rafraîchi en permanence, ou un flot d'infos en continu.

Justement, est-ce indispensable ? Est-ce que ça ne fait pas double emploi avec d'autres outils disponibles ? La consultation de portails de news, ses propres flux, une banale gestion de favoris, la fréquentation de différents salons de discussion où déjà s'échangent pas mal de nouvelles entre gens qui se connaissent (plus ou moins selon la taille du canal) ? Eh bien, ce n'est pas en moins de 24h d'utilisation que j'ai une réponse !!

Et si on twittait ? Oui, mais pour dire quoi ? Pour transmettre un lien intéressant ? Pour dire un truc qui vous passe par la tête ? Dans le premier cas, ça peut le faire, dans le second... pas trop ! Annoncer de grandes nouvelles ? Dans ma campagne, elles sont rares, et puis... entre ce blog, Wikipédia en surveillance et en discussions (voire en création..), les chans IRC, mes propres sites et celui de la commune à maintenir, les blogs des amis que je visite, ne vais-je pas risquer de virer no life ?

2 commentaires:

Kimon a dit…

Il y a plusieurs listes de Wikipédiens francophones, dont : http://twitter.com/fr_Zil/wikipedia-fr

darkoneko a dit…

Perso, je me sert de twitter pour plusieurs (dont tu as parlé pour certaines)
-suivre certains sites et webcomics (guardian science, the ecologist, PhysOrg ; mais aussi megatokyo, bonjourlechat, etc)
-annoncer les nouveaux billets de mon blog (automatiquement)
-discuter d'une manière moins connectée qu'IRC tout en ayant un historique. En fait, un peu comme un ICQ public.

après; on aime ou on aime pas, trop multiplier les moyens de communications tue la communication :D j'utilise IRC mais pas MSN, j'utilise twitter mais pas facebook (dont je deteste la visée sur mes infos persos) et je ne le lis plus, au mieux, mes mails qu'une fois par jour