26 mai 2010

Twitter c'est vraiment sympa !

Ma courte incursion sur Facebook ne m'avait pas vraiment convaincue de l'utilité de ce truc (en ce qui me concerne, bien sûr), j'avais en plus trouvé ça assez compliqué, et fort intrusif. Par contre, Twitter, c'est très amusant. Déjà, l'interface est toute simple, il n'y a rien à comprendre, tout est évident. Ensuite, il faut choisir les personnes ou organismes que l'on veut suivre, et là, ça dépend des sources d'intérêt de chacun, ça va du grand quotidien pour les nouvelles, à la météo locale, en passant par le site d'endroits que l'on aime, l'éventail est vaste, même si, selon les choix, certains sont en anglais. Pour les particuliers, il vaut mieux faire partie d'un groupe de copains pour que les échanges soient plus personnalisés donc plus intéressants. Bien entendu, on accepte ou non de suivre quelqu'un, et on peut changer d'avis quand on veut, heureusement.

Donc, après avoir soigneusement peaufiné le fond d'écran de sa page d'accueil personnelle, il n'y a plus qu'à attendre.... de voir tomber les messages.

Ça, c'est pour la partie réception, et la cadence de tweets dépend du nombre d'abonnements, et du nombre de messages envoyés par les personnes/organismes que l'on suit. Certains liens envoient vers de belles images, d'autres sont des informations concernant une activité particulière, d'autres enfin peuvent être des messages personnels entre gens qui se connaissent. Personnels mais non privés, les messages privés existent, mais c'est autre chose. Disons que c'est comme sur IRC, on cause en public dans un salon, mais si on a quelque chose de privé à dire à quelqu'un, on peut le faire à-côté.

Pour la partie envoi, on dispose de 140 caractères pour son message, ce qui n'est pas forcément évident pour quelqu'un qui parle un français normal et qui a tendance à la logorrhée... Mais surtout, que dire ? Au début, on ne sait pas, on se contente d'écouter les autres, et puis, petit à petit, ça vient, et on se met aussi à partager des idées, à envoyer des liens (*) vers des sites qui plaisent et à répondre à ceux qui vous parlent.

Voilà comment on rejoint une sorte de réseau où les informations s'échangent des uns vers les autres à toute allure, où les flux s'entrecroisent et rebondissent en direct live, c'est très vivant et fort distrayant.

(*) au passage, si on veut transmettre une url un peu trop longue, alors qu'on ne dispose que de 140 caractères, il y a bien sûr des sites qui permettent de les raccourcir, mais aussi un gadget/widget bien pratique pour le faire directement, par un simple copier/coller. Sur Mac, il porte le joli nom de petits liens, mais ça doit sans doute aussi exister sur PC.

(**) L'image n'a rien à voir avec le sujet de ce billet, c'était juste une variation gimpienne sur quelques fleurs récemment photographiées.

1 commentaire:

olivier a dit…

Facebook, j'avais testé un temps, et abandonné; Maintenant je teste aussi Twitter :-)


À bientôt