7 sept. 2010

Coin Coin

Elle ne me plaît pas du tout cette humaine qui me fixe avec sa drôle de petite machine, mais alors pas du tout. Je ne sais pas pourquoi, j'ai l'impression à son regard qu'elle voit mes cuisses sous forme de confit entouré de pommes sautées. Je suis agréablement dodu, et alors ? C'est bien utile pour flotter sur l'étang, et d'abord, pourquoi elle s'est approchée comme ça, c'est incorrect et fort déplaisant, tiens, si j'étais un chien, j'aboierais pour lui faire peur, mais nous autres, pauvres volatiles, nous ne faisons peur à personne. Alors quoi, je ne vais quand même pas attendre qu'elle ose s'approcher davantage, manquerait plus qu'elle me touche, pouah ! L'eau n'est pas loin, je m'écarte avec sagesse et prudence, on ne sait jamais...

2 commentaires:

olivier a dit…

pas très sociable ce volatile

Séverine a dit…

Allez le canard, au fond de la casserole avec un zeste d'orange et un peu de cointreau !!!