9 sept. 2010

Russule or not russule ?

Ce matin, j'ai trouvé dans mon jardin des champignons roses !! Non, je n'avais pas abusé de boissons fortes... Des blancs, gros ou petits, il y en a, des beiges allant vers le marron, des gris, des tâchetés, oui, j'en ai déjà vu, mais des roses, pas encore. Ils étaient fort décoratifs dans l'herbe encore verte mouillée par la pluie de la veille. Ce n'était pas des coulemelles (qui sont des lépiotes, oui, il n'y a pas longtemps que je le sais), ni des girolles, ni des cèpes, seuls champignons que je sache à peu près reconnaître, alors, à moi Google et Wikipédia réunis... ça ressemblerait bien à un genre de russule, peut-être même une russula chamitae ou russule à odeur de crustacé (mais je ne suis pas assez souple pour me mettre à son niveau et renifler), ou encore une russula lepida, dite russule jolie, mais déjà, je ne suis pas sûre qu'il s'agisse réellement d'une russule, et ensuite, il y en a tant de sortes différentes rien que dans cette famille, 350 à ce que je viens d'apprendre, qui ont presque toutes des couleurs assez étranges d'ailleurs, il y en a même des violettes. Certaines sont comestibles, d'autres indigestes ou de goût désagréable, quelques unes sont dangereuses. De toutes façons, je n'avais pas la moindre intention de les cueillir et de les faire cuire, juste les regarder, c'est tellement joli dans l'herbe.

1 commentaire:

olivier a dit…

C'est pénible le champignon, bon à manger, mauvais, mortel. C'est vraiment une variété de végétale qui cherche à nous empoisonner la vie.